La clef de l'abîme

ROMAN - HORREUR

La clef de l'abîme

Quatre amis d’enfance sont interpellés par une voix profonde qui troublera leur esprit dérangé. Ils ne sauront pas immédiatement que c’est Dieu qui les appelle puisque l’Agneau a brisé les sceaux pour punir les Hommes de leurs péchés. Leurs actions seront guidées par l’Éternel qui les mènera inexorablement vers la fin du monde. Ils parcourront la Terre en détruisant tout sur leur passage, car ils sont les cavaliers de l’Apocalypse. Dieu ordonne et ils obéissent. Voici une réécriture du dernier livre de la bible.

La Conquête - Premier cavalier de l'apocalypse

Le ciel s’est ouvert et les anges de la mort ont fait leur apparition sur Terre. Ils ont été éveillés par l’appel de l’Agneau brisant les sceaux du livre sacré, du livre de la Vérité. Les quatre cavaliers de l’Apocalypse ont pris possession de la Terre et bientôt ils auront exterminé l’humanité. Ils partiront en direction des quatre points cardinaux et lorsqu’ils auront atteint leur destination, la Terre cessera de tourner, les civilisations cesseront d’exister.

Le premier cavalier prend la forme de la Conquête et, armé d’un arc, il part en direction de l'est. Il porte une couronne sur sa tête, la couronne du vainqueur et non une couronne royale. La couronne du vainqueur représente celui qui s’en va vaincre et la Conquête est en mission, une mission de destruction. Elle est là pour vaincre l’humanité, pour l’anéantir éternellement. Elle est la pureté.

La blancheur de sa peau, de ses yeux, de ses cheveux est remarquable et lui donne l’apparence spectrale d’un esprit malveillant. Elle est le verbe de Dieu et les sons qui s’échappent de sa bouche sont la voix de la dévastation. Toute âme périt sous son cri, nul n'endure la Vérité, nul ne peut concevoir une révélation aussi paradoxale. Elle est le feu impitoyable.

Image by Enrique Meseguer from Pixabay 

La Guerre - Deuxième cavalier de l'apocalypse

Image by SAFA TUNCEL from Pixabay 

La terre s’est déchirée, une faille en forme de croix sépare le monde en quatre, ses bras pointant vers les points cardinaux, indiquant le chemin que les cavaliers de l’Apocalypse doivent suivre. Deuxième signe de l’Apocalypse. Dans toutes les villes du monde, les immeubles s’écroulent au même rythme que l’humanité. Les gens complètement désemparés courent dans les rues, criant, hurlant, fuyant l’inévitable, essayant d’échapper à leur triste destinée, à la tragique fatalité, à la force de la destruction.

Le deuxième cavalier prend la direction du nord. Il est la Guerre et, armé de la courte épée romaine, il laisse l'humanité s’entretuer. Il crie haut et fort qu’il n’est pas venu apporter la paix, mais le glaive et, sous l’emprise de ses yeux rouge sang, les Hommes se massacrent entre eux. Il propage la persécution et la mort. Il ordonne la destruction et la perversion. Il sème le vent et récolte les fruits de la tempête. Il est le feu affligeant.

Sur son passage, tous les hommes, toutes les femmes, tous les enfants, tous les vieillards sont inconsciemment poussés à commettre les pires atrocités. Ils sont pris par la paresse, la gourmandise, la luxure, l’orgueil, l’avarice, l’envie et la colère en même temps et, lorsqu’ils se rencontrent, leur esprit se trouble et la seule solution à toutes ces impulsions est le meurtre. Alors les humains s’entretuent dans des combats d’une extrême violence, ils se détruisent eux-mêmes sans que la Guerre ait à intervenir. Seule sa présence les anéantit, car elle est la Force.

La Famine - Troisième cavalier de l'apocalypse

Image by ArtTower from Pixabay 

Le dragon à sept têtes s’est formé. Troisième signe de l’Apocalypse. Il a déployé ses ailes et s’en est allé à la recherche de la femme qui enfanterait, celle qui mettrait au monde l’espoir de l’humanité, mais elle me trouvera avant que le dragon ne la capture, avant qu’il ne dévore le nouveau-né.

Le dragon a été formé par le troisième cavalier de l’Apocalypse. Il est la Famine, il représente l’injustice qui suit la Guerre. Il a donc pris la direction sud, suivant la marque que le dragon laisse sur son passage. Chacune des vies qu’il enlève amplifie sa force, décuple sa puissance, augmente sa prestance. Il est le feu ténébreux.

La Famine précède la fin des temps puisqu’elle est l’origine du dragon, celui qui dévorera le dernier bébé à naître, et elle laisse derrière elle désolation, sécheresse et poussière. Tout se consume sur son passage, rien ne peut survivre, rien ne peut résister. Tout est poussière, tout retournera à la poussière. Elle est la Passion.

La ville est en ruine, les immeubles sont effondrés, des incendies font rage un peu partout. Plus aucune âme ne semble vivre, plus aucune certitude ne semble acquise, plus aucun espoir ne semble permis. La magie est inutile, les armées sont impuissantes et les dirigeants demeurent silencieux.

La Mort - Quatrième cavalier de l'apocalypse

Image by Peter Novotny from Pixabay 

Le vent a cessé de souffler, quatrième signe de l’Apocalypse. Les quatre cavaliers de l’Apocalypse se rencontrent aux quatre coins de la planète. Ils s’agenouillent pour prier Dieu pour épargner l’humanité et lorsqu’ils se relèvent, le vent cesse de souffler, le temps s'arrête. La race humaine est sur le point d’être exterminée.

Le quatrième cavalier de l’Apocalypse est la Mort. Il est suivi par l'Hadès, la demeure des esprits après leur trépas et chaque humain qu’il foudroie de son regard de feu, voit son âme être emprisonnée dans un halo lumineux que l’Hadès forme autour de lui. Il est le feu éternel.

Dieu lui a donné le pouvoir sur le quart de la terre, comme aux autres cavaliers de l’Apocalypse, mais puisqu’il les domine, il s’en trouve ainsi renforcé et il a le contrôle incontesté sur toute l’humanité. Lui seul a maintenant le pouvoir de décider qui sera épargné et nul ne le sera. Il est l'Instinct.

Les rivières débordent, des fleuves de boue dévalent les collines, des incendies de forêt s’embrasent un peu partout dans le monde. Tremblements de terre, avalanches, effondrements, explosions. La planète elle-même meure, n'échappant pas aux pouvoirs de la Conquête, de la Guerre, de la Famine et de la Mort.

spiritus tremens | Quebec city, Quebec, Canada | and all around the world

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc